Badié (pop, folk, reggae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Badié (pop, folk, reggae)

Message par Thierry le Mar 22 Sep - 23:50

" />

lien clip Mot de passe: babade    Clip pas encore sorti merci de ne pas le faire tourner

Biographie:
Né dans le 19ème arrondissement de Paris d'un père ivoirien et d'une mère française, Badié grandit avec sa mère, son frère et sa soeur, en proche banlieue de la capitale, dans le quartier cosmopolite des Courtillères, à Pantin. Il s'intéresse très tôt à la musique et à "son
pouvoir fédérateur, mystique, énergisant et appaisant". Il écoute en boucle les disques de reggae, de soul et de disco que sa maman achète régulièrement et approfondit sa culture musicale par le biais des radios et des sound systems. D'une adolescence écoulée "entre la rue et le bahu", au moment ou la vague hip-hop déferle sur les grandes villes, Badié forme avec son frère et plusieurs camarades, une troupe de danse (Les Street Kids). Ensemble ils se produisent en spectacle dans plusieurs villes d' Europe.

Fort de cette première expérience artistique, après le bac, Badié décide alors de "faire danser plutôt que de danser"! Il veut devenir musicien "à part entière"! Il s'inscrit au conservatoire de musique, apprend l'harmonie, le piano et surtout enrichit son jeu de guitare. Il monte un groupe avec les mêmes camarades de danse pour chanter des reprises de soul et de reggae ainsi que quelques premières chansons originales . Inspiré autant par de jeunes auteurs de la scène urbaine que par certains grands noms de la chanson française, il tourne dans les Mjc, les petites salles de Paris et d' île de France, auto-produit avec son groupe un ultime disque qui retrace ces dix années d'aventure et de mésaventures. C'est en même temps a cette époque qu'il trouve sa propre voie avec des chansons qu'il compose quand il se retrouve seul avec sa guitare acoustique.
Il écrit pour lui mais aussi pour d'autres artistes, parfois signés en major, il collabore sur différents projets indés et garde au fond d'un tiroir quelques titres inédits.

C'est en 2003, après avoir été repéré et sollicité par deux grosses maisons de disques que Badié fini par signer avec l'une d'entre elles. Il sort son premier Album solo "Élément Terre" chez un label de Warner music france, S.O.W ( Soul of Warner).
La réalisation de cet opus qu'il a effectué seul, garde volontairement l'esprit dépouillé des maquettes enregistrées dans son homestudio. Les paroles de Badié sont à son image, métisses. Il s'évertue à sonner juste quand il conte les travers, les folies, de notre monde mais aussi la beauté, que l'on découvre en grattant la crasse d'une société pervertie et injuste qui se révèle sous les traits radieux de la femme et de l'amour. Au gré des rythmes reggae, folk, afro-soul Badié swingue son aversion envers le "shitstème" qui brise les hommes mal-nés , c'est à dire du "mauvais" coté du périphérique, anéantit la nature, pousse les frères à la révoltes, à crier encore plus fort leur refus d'un monde où les hommes sont "conditionnés à trimer et à la fermer".
L'esprit de Bob Marley plane sur cet album qui fait l'écho et porte de multiples références au prophètes du Tiers Monde que fut le leader des wailers ; " Je n'avais pas de père , Bob Marley fut naturellement le mien" dit-il. L'esprit duppy, les violences policières, "maman terre", le retour aux sources loin du béton, l'âme soeur, Badié perpétue cette roots attitude en faisant siennes les grandes revendications du Lion Rasta, tout en y ajoutant sa culture francophone avec ses propres références ( Brassens, Gainsbourg, Forestier, Souchon, Voulzy, Salvador...) Accompagné de sa guitare sèche, il nous fait partager sa quête d'horizons lointains, de soleil et de nature menant loin de la grisaille urbaines.

Après ce voyage dédié à ses origines Africaines, Badié remet aujourd'hui son carnet de bord à zéro pour une destination plus à l'image de son quotidien… Un nouveau départ qui l'entraine à refaire des petits concerts guitare voix dans les bars de l'hexagone, à jouer parfois en premières parties d'artistes renommés comme Keziah Jones ou Ayo, tout en continuant ses collaborations notamment avec le collectif CapiLocks ou avec le légendaire jamaïcain Earl Chinna Smith. Cette route le mène droit vers un nouvel album qui est en cours de réalisation...

Thierry
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 22/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://teammanager.forumofficiel.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum